" PEDAGOGIE DE L'ENSEIGNEMENT DE LA GUITARE ACTUELLE et d'EVEIL MUSICAL à JAZZ BOND ASSOCIATION"
L'enfant possède la musique en lui-même, il ne la reçoit pas de l'extérieur.
Il chante et sent le rythme avant de parler.
Il suffit d'éveiller, d'épanouir, de développer.
L'éducation musicale suppose une continuité, une progression : la voix, l'oreille, le rythme, l'expression et l'improvisation. (Eugène BEREL)






AVANT PROPOS

Depuis de nombreuses années, nous encadrons des stages musicaux pour tous niveaux, amateurs, professionnels, un peu partout dans le monde. Dans les années 1990, le constat était simple : pas d'école spécialisée dans la guitare actuelle, les classes de jazz naissaient timidement dans les conservatoires, peu de structures possédaient une ligne pédagogique claire au niveau de la musique actuelle et encore moins sur la guitare...

Inspiré par les méthodes musicales américaines et canadiennes, à mi-chemin des méthodes éducatives et musicales de Montessori, Steiner et Letourneau, et à la suite de nos travaux avec des musiciens indiens et africains, avec l'équipe pédagogique d'intervenants musicaux, nous avons créé une méthode spécifique à Jazz Bond Association.

Cette méthode est avant tout destinée aux intervenants, aux pédagogues et aux apprenants.

Jazz Bond Association est une structure ouverte aux amateurs et aux professionnels dont le but pédagogique est de développer les capacités créatrices de l'apprenant et le goût de jouer de la musique en collectif ; la musique devenant un moteur indispensable à la construction psychologique de l'enfant.

Nous avons réussi à créer un lieu de proximité, convivial avec une véritable qualité d'enseignement. Tout le monde quel que soit son âge peut, sans à priori, venir s'initier ou se perfectionner.

« Il y a eu, il y a même encore, malgré les désordres qu'apporte la civilisation, de charmants petits peuples qui apprirent la musique aussi simplement qu'on apprend à respirer. Leur conservatoire c'est le rythme éternel de la mer, le vent dans les feuilles, et mille petits bruits qu'ils écoutèrent avec soin, sans jamais regarder dans d'arbitraires traités. » (Claude Debussy)

1) introduction

En 1992, nous avons créé « Jazz Bond Association » sous la forme juridique associative, dans une charmante petite ville des Bords de Marne : Le Perreux sur Marne, dans le Val de Marne, proche de Paris, en France.
Structure aujourd'hui soutenue par la Municipalité du Perreux sur marne, le Conseil Départemental 94, Office Municipal des Arts et de la Culture, Le Ministère de la Culture membre de la Ligue de l'Enseignement 94.
Agréée par le Ministère Jeunesse et Sports Education Populaire et de la Cohésion Sociale.

2) théorie d'apprentissage

La méthode place l'enfant au centre de la pédagogie, elle distingue les fonctions de perceptions, de sensations et d'intuitions. Elle positionne les extravertis et les introvertis. Notre rôle en tant que pédagogue est de mettre l'enfant au centre de nos préoccupations et de répondre à leurs attentes premières. La formation musicale reste un formidable tremplin de socialisation et de développement de l'autonomie.

La méthode se situe sur un axe de découverte, de recherche musicale et de création. L'enfant devient un être complet, avec ses expériences, ses réactions, ses envies. Echappant à la pensée unique, il développe son sens critique et se positionne face au groupe. Il devient acteur, échappant au phénomène d'une consommation musicale qu'une société marchande tente de faire admettre comme seul référant sans autre possibilité qu'être dans une opposition systématique et parfois simpliste.

Dans l'orchestre, l'enfant est à la fois unique dans le « Tout ». L'harmonie musicale devient le lieu primordial et nécessaire : première étape de la construction de l'enfant.

Le pédagogue a le souci de construire l'enfant créateur dans la dignité et le respect, avec comme outil de transmission un savoir toujours en mouvement qui ne craint pas de s'auto-évaluer et de rester disponible pour différentes aventures musicales.

Pour Beaumarchais : « au vu de nos exigences à l'égard des enfants, combien de maîtres seraient dignes d'être élèves ? ».

La méthode crée le lieu

À l'extérieur, à l'intérieur, dans le cadre d'un stage, d'une association musicale, d'une animation, d'une « master class »... CETTE METHODE NE S'APPLIQUE QUE DANS LE COLLECTIF.
Le pédagogue va avant tout développer chez l'apprenant ses possibilités créatives, favorisant ainsi la composition et l'improvisation ; les deux premiers cycles étant en grande partie réservés à l'interprétation et à l'étude des œuvres majeures de la musique.

L'ATELIER EVEIL MUSICAL

Cet atelier (une heure) s'adresse aux enfants de trois à sept ans, le but étant, à partir de jeux musicaux, de rythmes, de chants, et d'écoutes de différentes œuvres, de leur faire découvrir le monde de la musique pour qu'ils puissent choisir leur instrument futur.

L'atelier est collectif (six maximum par séance). Le pédagogue formera l'enfant à écouter, reconnaître, reproduire, s'exprimer, aimer et choisir. Il est nécessaire que chaque enfant prenne confiance en ses possibilités d'expression dans le respect des dispositions particulières des uns et des autres.

C'est ainsi que nous favoriserons le développement harmonieux et l'épanouissement de chaque personnalité. L'aménagement de l'atelier est essentiel. Les enfants sont assis sur des coussins au sol, avec le pédagogue

    - Décorer l'atelier d'images ludiques autour de la musique (les grands Compositeurs, les instruments…)
    - Les instruments doivent être adaptés à l'âge des enfants
    - L'expression corporelle sert de support rythmique.
    - Des séances de construction d'instruments (de percussions principalement), à partir de matériaux de récupération, permettent à l'enfant de découvrir de Nouveaux sons.
    - Développer l'écoute à partir des bruits de la ville, de la musique actuelle à la Musique classique.
    - Les enfants apprennent les textes des chansons
    - Expliquer le texte des chansons
    - Raconter une histoire (les jeunes futurs musiciens l'illustrent musicalement)
    - Jeux musicaux style « memory »
    - La découverte de l'orchestre se fait à partir d'œuvres musicales (« Carnaval des Animaux », « le Boléro » etc…)
    - Les travaux musicaux sont présentés lors de l'audition annuelle.
    - Utilisation des langages gestuels pour illustrer les chansons
    - Animation autour des « vocabules ».

Méthode mnémotechnique d'animation d'un atelier éveil musical ; PSAADRAFRA

    • - Préparation
      - Sensibilisation
      - Aménagement
      - Accueil
      - Déroulement
      - Rythme
      - Animation
      - Fin
      - Rangement
      - Analyse

      Jazz Bond Association possède un « instrumentarium » de plus de 200 instruments venant du monde entier.


  • MUSICOTHERAPIE

    Cet atelier s'adresse aux handicapés enfants et adultes, mentaux, troubles du comportement, autistes, trisomiques, handicapés moteurs légers, non-voyants enfants malades, enfants en fin de vie…
    Les formateurs de Jazz Bond Association possèdent une formation spécifique pour ce public.
    L'atelier musical doit impérativement s'adapter au handicap.
    Le formateur ne doit pas chercher à obtenir un résultat, mais plutôt à progresser pas à pas.


    L'atelier se déroule autour de :

      - jeux musicaux,
      - chants,
      - écoute,
      - travail de la voix.


    Le formateur doit essayer par la méthode, de favoriser l'autonomie de la personne en situation de handicap
      - il ne doit pas imposer son point de vue
      - il doit le rassurer et lui donner confiance.


    Le formateur est toujours accompagné d'un éducateur qui n'intervient que dans le cadre de son domaine de compétences (il ne doit pas agir à la place de la personne handicapée)

    L'utilisation du langage des signes et de la gestuelle, pour accompagner une chanson ou une musique est un outil indispensable pendant la séance d'animation.

    L'atelier peut se dérouler dans un centre spécialisé, à l'hôpital, dans un espace adapté.
    L'utilisation de la méthode PAADRAFRA peut être utilisée pour animer l'intervention.


    Un retour auprès des éducateurs ou un public est primordial.

    L'ATELIER EVEIL MUSICAL/GUITARE

    De nombreux enfants dès la fin de l'atelier d'Eveil Musical veulent accéder aux ateliers de guitares. L'âge n'étant pas adapté (6/7ans) nous avons créé un atelier spécifique et novateur intitulé « Eveil musical/guitare » qui dure une heure et se décompose de la manière suivante :

      - Eveil musical avec un intervenant « éveil musical » (première demi-heure)
      - Atelier guitare avec un intervenant « guitare" (la deuxième demi-heure)


    Pour les ateliers « Eveil Musical/ Guitare », le contenu est le suivant :
      - l'initiation à l'instrument par des jeux musicaux.
      - l'étude des rythmes.
      - initiation à la lecture (clé de sol), à la tablature.
      - déliement des doigts.
      - l'exécution de petites pièces musicales à partir d'œuvres folkloriques et des chansons traditionnelles.


    Cet atelier a toujours donné des résultats étonnants et reste un bon tremplin pour ceux qui désirent continuer en première année de guitare.
    Une évaluation en fin d'année, suivie d'une discussion avec les parents et l'enfant sur sa motivation et sa maturité pour entrer en 1ère année est conseillée.

    ATELIER DE GUITARE

    Pour le cursus amateur

      - Développer la culture musicale
      - Donner une solide base musicale technique, théorique et pratique
      - Donner la maîtrise de la lecture des clés de Sol et de Fa, les grilles d'accords et la Tablature
      - Initier à l'harmonie musicale et les arrangements.
      - Développer le jeu collectif
      - Adapter le rythme de l'atelier en fonction des enfants
      - Apprendre à écrire avec des logiciels musicaux

    Pour le Cursus Professionnel

      - Donner la maîtrise de toutes les clés et de l'harmonie musicale
      - Développer le sens de la composition et de l'improvisation
      - Favoriser les concerts et animations musicales
      - Apprendre à écrire avec des logiciels musicaux
      - Coaching rapproché sur le travail autour du son pour les guitares amplifiées.
      - Élargir au maximum son répertoire musical afin de pouvoir déterminer son style De jeu
      - Développer les différents rythmes et les techniques de doigtés

    3) LA NOTION COLLECTIVE

    DUREE DES ATELIERS POUR LA GUITARE

  • Trois particularités :
      - les ateliers sont collectifs (groupe de six apprenants maximum)
      - l’atelier dure une heure
      - Les oeuvres étudiées peuvent être communes individuelles dans tous les genres musicaux
  • Déroulement des ateliers

    • La 1er demi-heure est consacrée au déchiffrage, à la technique des doigtés, au passage des accords, et à l’écoute de musiciens (support CD ou DVD)
      La 2ème demi- heure est consacrée à l’étude des partitions.
  • Pour les débutants (premier cycle), l'attention est portée sur le développement de l'oreille en s'inspirant de la tradition musicale orale à l'aide de jeux musicaux. Il faut être vigilant sur la progression de chaque apprenant, veiller à la dynamique de groupe et soutenir le rythme du l'atelier.

    Le formateur est toujours accompagné d'un éducateur qui n'intervient que dans le cadre de son domaine de compétences (il ne doit pas agir à la place de la personne handicapée)

    La « Blue note » ou « l'accident musical » peuvent être comptés et considérés comme nécessaires et même parfois bienvenus ! Une explication rationnelle sur le pourquoi d'un trait qui ne passe pas, autour d'une mesure qui semble difficile, un doigté mal choisi, est primordiale.

    Le pédagogue oriente le travail du groupe. Les notions de résultats à court terme et de pression arbitraire doivent être écartées. La connaissance de l'enfant et de son évolution sont indispensables.


    CURSUS DES APPRENANTS

    La plupart des apprenants viennent apprendre la guitare dans le cadre d'une formation loisir. La section pro demandera plus d'exigence pour le pédagogue. Dans cette section, des ateliers d'instruments ou orchestre sont indispensables. Une connaissance du milieu musical professionnelle, débouchés professionnels, protections des œuvres, etc. ...) doit constituer une composante d'ateliers spécifiques.

  • Le fonctionnement de la méthode est par cycle :
      - 1er cycle : 1, 2, 3ème années : travail sur l'interprétation
      - 2ème cycle : 4 et 5ème années : travail sur l'interprétation et initiation à la création musicale, développement de la musicalité.
      - 3ème cycle : 6ème année et plus : travail sur l'interprétation, création Musicale et initiation à l'improvisation, étude des modes.

  • Quatre profils types :
      - le débutant,
      - le confirmé,
      - le perfectionné,
      - le professionnel

  • Décisions prises par le collectif des pédagogues : Qu'un apprenant recommence son année Qu'un apprenant peut « sauter » une année Qu'un apprenant change de cycle D'autre part, un apprenant venant d'une autre structure, quel que soit son niveau, passe une audition devant le directeur et (ou) le responsable pédagogique : ils décideront de son orientation.


    LES DIFFERENTS NIVEAUX

    C'est la notion la plus délicate et la plus difficile.
    Le groupe doit être homogène, mixte et de même tranche d'âge (enfance, adolescence, adulte). Il est évident que pendant le premier cycle des changements peuvent intervenir pour trouver "l'équilibre " des ateliers.

    Le passage d'un cycle ou d'une année se fait lors de l'audition annuelle (scène d'expression).

    La difficulté du pédagogue est d'anticiper les progrès des jeunes musiciens, il vérifie sans arrêt si l'acquisition musicale est en adéquation avec la méthode.

    L'atelier est un lieu magique et d'exception. Un endroit où tout se recréer, un laboratoire d'idées. L'atelier n'est pas figé, il va évoluer en fonction des progrès des apprenants, mois après mois. On demande beaucoup de travail personnel aux musiciens en herbe... Les ateliers collectifs sont parfois vécus comme une étape difficile (notion de groupe, de comparaison, manque de confiance, regard des autres...).

    L'atelier doit trouver son propre rythme et l'apprenant doit s'y sentir en sécurité, rassuré. C'est son espace, son lieu, il doit se retrouver dans un autre monde...le monde musical... si loin parfois de son quotidien. Le pédagogue reste vigilant face l'attitude des musiciens (introverti, extraverti, autosatisfaction, fatigue, lassitude, excitation….)


    4) OEUVRES ETUDIEES.

    L'endroit privilégié, c'est l'atelier.

    Par la méthode et au-delà de l'apprentissage d'une œuvre, le pédagogue met également en place des valeurs humanistes. Notre rôle consiste à faire partager le goût et la passion de la musique, à instaurer le respect de soi et des autres, la tolérance, le goût du travail bien fait, de l'effort, de la patience, de la témérité. La méthode prône le décloisonnement des styles, elle permet d'échapper aux chapelles artistiques, de s'ouvrir sur le monde et sur les autres, de cultiver nos différences et d'agrandir nos richesses humaines.

      - On interprète Bach,
      - On improvise en s'inspirant de Joe Pass,
      - On crée dans le style de Jimmy Page...
      - On essaye de trouver « son » son et « son » style
      - On peut arranger les œuvres en trio, quartet, orchestre etc...dans le but de développer l'oreille externe et interne ainsi que le sens intuitif de l'apprenant.
    La guitare étant un instrument de composition, nous découvrons au fur et à mesure les aspects créatifs de l'enfant à l'adulte.
    Lors des premiers cycles, l'interprétation est bien sûr indispensable. A partir du troisième cycle, place est faite à la création et à l'improvisation... l'emploi du médiator n'intervient que lors du 3ème cycle en même temps que les guitares amplifiées, mais cela reste optionnel.

    Pour accéder au 3ème cycle, le travail (arpèges, notion rythmique, différentes lectures musicales, doigtés) doit être bien maitrisé.


    L’IMPROVISATION

    La musique du XXème siècle, c'est le jazz et la musique improvisée dite de « fusion ».
    Jazz Bond Association est résolument tournée vers cette musique. L'écoute des différents courants musicaux actuels est nécessaire.
    On étudie les standards de jazz.
    On aborde aussi la musique contemporaine, la musique concrète et répétitive.

    La musique indienne est abordée également lors des ateliers (3ème cycle) pour développer le sens extrême de l'improvisation : On étudie les Ragas, les Talas. On explique les modes et les gammes.

    Le Raga est un ensemble de sons correspondant à un climat, créant une ambiance très particulière, unique, dans un temps donné (raga du matin, du soir….).
    Le guitariste va donc développer un thème généralement sous forme d'improvisation en suivant des règles précises qu'il aura étudiées, pour former une œuvre musicale. Le travail se faisant uniquement sur le mode (Raga), autour de la tonique (en s'aidant de la Tampura). Cela demande du temps. Un état d'esprit.


    Jouons avec une intention bien claire, à la vue d'un tableau, d'un film, d'un poème etc... « La légende veut qu'un célèbre musicien indien, Léopal Nayaka, en Inde, forcé par l'Empereur Akbar de chanter le mode du feu, soit mort des brûlures causées par les flammes qui sortirent de son corps. »
    Attention aux excès !

    Notre rôle de pédagogue et de formateur est essentiel. N'hésitez pas à jouer devant les jeunes le morceau qu'ils étudient, qu'ils puissent se rendre compte des difficultés musicales. Travaillez aussi les notions de geste et de respiration. L'apprenant doit apprendre à écouter, à respirer, il doit être content de sa couleur musicale. Nous sommes révélateurs des notions créatrices des jeunes guitaristes, nous sommes des transmetteurs. La passion doit toujours animer nos ateliers.


    5) LECTURES MUSICALES.

    La méthode situe l'apprenant au centre de la pédagogie.
    On n'apprend pas l'alphabet avant de parler alors jouons de la guitare avant de lire la musique!

    Lors de la première année du premier cycle, les lectures (solfèges, accords et tablature) se font en même temps que se déroulent les ateliers. Beaucoup de méthodes de lecture existent (voir annexe pour celles utilisées par Jazz Bond Association). Lors du premier cycle, les apprenants doivent maîtriser les cinq premières cases de la guitare parfaitement.

    A partir de la 2ème année du premier cycle, les ateliers de solfège sont obligatoires. ATELIER DE SOLFEGE :

    Durée : une heure.

    Contenu pédagogique :

      - déchiffrage
      - approfondissement de l'harmonie
      - composition
      - étude des différentes formes d'écritures
      - Lecture de notes en clé de SOL et de FA
      - Dictée musicale

    Les ateliers solfèges sont collectifs

      - 15 maximum par atelier
      - les groupes sont répartis par cycle
      - découverte des compositeurs classiques et modernes
      - jeux musicaux
      - chants (chansons et lectures musicales)
      - lecture rythmique
      - travail sur la respiration, la décontraction du corps, la relaxation,
    la gestion du stress.
      - « body percussion »

    A partir de la troisième année de solfège, l'apprenant intègre un atelier « Musique Assistée par Ordinateur (MAO) ». Il est important que le jeune musicien soit initié aux techniques contemporaines d'écriture musicale et d'enregistrement. L'atelier de MAO doit être encadré par un formateur spécialisé.


    6) MODE D’EVALUATION.

    LES PARAMETRES

    Dans cette méthode, pas de notes, ni de bulletin, mais une mise en place de critères de validation. Ceux-ci sont évolutifs, non figés.

  • OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
      - amener l'apprenant à maîtriser les différentes lectures
      - amener l'apprenant à jouer en groupe ou individuellement
      - favoriser, œuvrer, au respect des personnes, des lieux, du travail
      - favoriser la transmission d'information
      - favoriser l'aspect créatif des apprenants
      - amener les apprenants à élargir leurs connaissances musicales

  • CRITERES DE VALIDATION

      - les critères sont liés à des capacités;" être capable de..."
      - ils ne sont pas hiérarchisés.

  • ENGAGEMENT DE L'APPRENANT
      Participer et progresser tout au long de l’année
      être présent, être actif
      Respecter les lieux, le matériel, les horaires, les personnes
      S’évaluer et être critique
      Se situer par rapport à sa démarche
      Savoir réinvestir ses acquis et ses expériences
      Participer à l’audition sauf cas de force majeure
  • L'évaluation se fait lors de l'audition annuelle et se continue lors des ateliers qui suivent leurs prestations.L'évaluation peut se faire individuellement ou collectivement (Choix de l'équipe pédagogique).


    LES AUDITIONS « SCENE D'EXPRESSION »

    L'audition de guitare est annuelle et permet une excellente évaluation. L'audition est publique et reste un moment privilégié pour l'apprenant (et même pour le formateur !!!)
    Déroulement de l'audition à Jazz Bond Association :
    L'atelier ne présente que des travaux collectifs pour le premier cycle
    A partir du 2ème cycle, les morceaux solistes peuvent être présentés ;
    L'audition a une thématique différente chaque année (compositeur, genre musical...) à la fin de l'audition, un morceau commun est joué par tous les musiciens avec les formateurs... c'est l'apprentissage de l'orchestre !!!


    LES CONCERTS

    A partir du 3ème cycle, les apprenants peuvent faire partie d'un ensemble de guitare. Un maximum de concert « en live » est nécessaire et reste un moment important.
    Jazz Bond Association met en place des échanges internationaux dans des pays de traditions orales (Algérie, Inde, Maroc, Sénégal, Vietnam)
    Depuis 2012 Jazz Bond Association, a créé une résidence d'artistes à Bangalore (Inde) en partenariat avec l'école de musique Bangalore Institut of Music and Arts.

    Une association musicale est un lieu ouvert où l'apprenant doit se sentir chez lui, un lieu de proximité, un espace vivant, non sclérosé, toujours disponible pour de nouvelles aventures. Nous, les formateurs, les directeurs de structures, nous ne devons pas oublier de transmettre notre passion pour notre métier de musicien car avant d'être pédagogues nous sommes musiciens! L'extraordinaire est que séance après séance nous sommes en formation pratiquement... continue !

    « Etre conscient de la difficulté permet de l'éviter » (Lao Tseu).

    Jazz Bond Association a également créé des ateliers par le réseau SKYPE qui permet à de jeunes musiciens partout dans le monde et parfois isolés de suivre un apprentissage de la guitare.

    « La musique creuse le ciel » (Baudelaire)

    « L'art musical a toujours été un mode d'expression d'une très grande importance depuis même les Anciens. Les éducateurs reconnaissent le rôle important que la musique peut jouer dans la formation de l'enfant dont elle harmonise et pacifie les sensibilités en lui permettant de s'exprimer et de s'épanouir. » (Claude Letourneau).

    Méthode écrite en 1994, complétée en juin 2015.


    7) ANNEXE

    Les méthodes utilisées par "Jazz Bond Association". (liste non exhaustives).

  • Eveil Musical/Guitare :
      - J'apprends les notes et les rythmes » par Arriagada (éditions Lemoine)
      - « La guitare en chantant » par Gabetti, (éditions Schott Frères)
      - « Octave » (éditions Lemoine)
      - Support Cds, DVD, Anne Sylvestre, Henri Dès, Les Bouskidous.

  • GUITARE
      - "Gammes et Modes" par Eric Boel (éditions HL Music)
      - "Doigtés et Gammes" par Marc Béhin (éditions Jazz Bond)
      - Divers supports CDs (diverses éditions)

  • SOLFEGE
      - « Ateliers de solfège » de Jules Hansen (éditions Leduc)
      - « Ateliers de formation Musicale » d'Henri Vachez (éditions Leduc)
      - « Exercices Pratiques Complémentaires » par Emile Schwartz (éditions Salabert)
      - « Enseignement du solfège » par Guy Ropartz (éditions Leduc)
      - « Solfège pour tous » par A. Boutin (éditions Beuscher)
      - « Première leçon de guitare » par Julio.S. Sagrera (éditions Musicales Transatlantiques)